Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Atelier d’écopsychologie pratique « Travail Qui Relie »

avril 6 @ 9 h 30 min - 16 h 30 min

Le « Travail Qui Relie »,
pour ré-enchanter notre relation à la Nature

atelier animé par Michel Maxime Egger et Alexia Rossé
du Laboratoire de Transition intérieure à Pain pour le prochain

Samedi 6 avril 2019 de 9h30 à 16h30

A Versonnex dans le Pays de Gex (à 10min de Versoix)

Cet atelier fait suite à la conférence du vendredi 5 avril : http://www.permabondance.ch/agenda/conference-ecopsychologie-egger/

Qu’est-ce que l’ecopsychologie ?

L’écopsychologie est née pour faire le lien entre les sciences écologiques et les sciences humaines. Son objet est l’étude de ce qui est perçu, vécu, imaginé, pensé et agi dans l’inter-relation entre l’homme et l’environnement.
Pour l’écopsychologie, le bien-être psychique et la « santé de l’habitat » vont ensemble. Ce qui signifie :

  1. que, si notre environnement est pollué et en grande partie détruit, nous nous en trouvons forcément affectés dans notre vie psychique
  2. que, si la terre est malade, c’est parce que nous-mêmes sommes malades. Autrement dit, la nature extérieure est maltraitée à la mesure de la maltraitance que nous avons envers nous-mêmes, quand nous étouffons des pans entiers de notre nature intérieure (sensibilité, imaginaire, intuition, poésie, élans créatifs…)

 

Et le « Travail Qui Relie » ?

Le travail qui relie est une démarche de travail en groupe permettant d’aborder ces questions en alliant les dimensions corporelle, émotionnelle et spirituelle à notre compréhension rationnelle du monde et à notre engagement dans l’action.

Un atelier de travail qui relie veut réveiller en nous l’énergie et la détermination pour répondre aux défis du monde actuel.

Il comprend des exercices pratiques et expérientiels qui nous invitent à explorer notre lien avec le vivant, à exprimer nos émotions face à un système destructeur de vie et à faire émerger notre « éco-conscience », cette conscience qui englobe l’ensemble des êtres vivants.

En nous révélant une nouvelle vision du monde, comme d’un immense corps vivant dont nous faisons partie, cette approche nous redonne le goût et le sens de la communauté, pour participer de manière plus inspirée et engagée en faveur d’une société qui soutienne la vie.

 

A propos des intervenants

Sociologue et écothéologien, engagé pendant plus de 20 ans dans du travail de plaidoyer et de campagne en faveur de relations Nord-Sud plus équitables, Michel Maxime Egger est actuellement responsable du Laboratoire de « transition intérieure » à Pain pour le prochain. Il est co-directeur de la collection « Fondations écologiques » aux éditions Labor & Fides. Il anime depuis 2004 le réseau www.trilogies.org qui met en dialogue traditions spirituelles et grands enjeux de notre temps. Il est l’auteur de plusieurs essais, dont : La Terre comme soi-même (Labor et Fides, 2012), Soigner l’esprit, guérir la Terre (Labor et Fides, 2015), Ecopsychologie (Jouvence, 2017) et Ecospiritualité (Jouvence, 2018).
 
Titulaire d’un master de l’Université de Lausanne en Fondements et pratiques de la durabilité, Alexia Rossé est actuellement collaboratrice au sein du Laboratoire de transition intérieure à Pain pour le prochain.

 

 

Tarif : Participation en conscience

Inscription obligatoire (nombre de place limité) : contact@permabondance.ch

L’événement sur Facebook : https://www.facebook.com/events/1184388925046745/

Détails

Date :
avril 6
Heure :
9 h 30 min - 16 h 30 min
Catégorie d’Évènement:

Organisateurs

Pain pour le Prochain
Laboratoire de la Transition Intérieure