Le Design en permaculture : conception et aménagement

On consacre généralement peu de temps à dessiner les plans de son jardin. Lorsqu’on cultive un terrain pour la première fois, les possibilités sont pourtant nombreuses pour bien l’organiser. Il est toujours bon de prévoir un plan détaillé de votre futur jardin dès le début et de ménager le sol et les plantes existantes pendant les travaux de construction.

La première étape, et également la plus importante, consiste en une soigneuse planification intégrant toutes les données locales. L’objectif est de créer des écosystèmes adaptés à la situation, au climat et à la nature du sol de votre terrain.

Le Zonage

Le jardin doit abriter le plus grand nombre possible d’espèces végétales et animales afin de correspondre à l’environnement naturel. L’organisation de différents écosystèmes et biotopes favorise la diversité des espèces; la diversité est le meilleur garant de la stabilité d’un système.

Division du jardin en zones

Le jardin doit tout d’abord être divisé entre différentes zones organisées selon leur intensité d’utilisation et leur besoin d’entretien.
Les exemples ci-dessous sont à titre indicatifs, il convient d’adapter ce que contient chaque zone à la taille de notre terrain et à nos envies/besoins.

Zones PermacultureLa maison ou zone 0 est le coeur du système.

La zone 1 rassemble les éléments visités tous les jours :
-les plates­-bandes d’herbes aromatiques et de légumes récoltés tous les jours
-le poulailler ou l’abri des petits animaux
-Aire de jeux pour les enfants ?

La zone 2
On y cultive des légumes qui nécessitent des soins un peu moins intensifs. Il peut, par
exemple, s’agir de poireaux, choux,pommes de terre, potirons… Ces espèces potagères
sont définitivement récoltées à maturité.

La zone 3
Cette zone, encore un peu plus éloignée de la maison, nécessite peu de soins. La récolte
des noyers, arbres fruitiers et arbustes à baie n’a lieu qu’une seule fois dans l’année.

La zone 4
Le bétail : cochons, moutons etc…

La zone 5
C’est la zone sauvage des animaux utiles au jardin. Aucune intervention n’est nécessaire.

Tous les jardins possèdent un coin inutilisé qui accueille un tas de pierres, de vieux bois, une mare, une haie ou simplement un petit espace sauvage où les hérissons, les crapauds, les grenouilles et les lézards se sentent bien. Les orties peuvent aussi occuper un coin du jardin, elles sont en effet très appréciées des chenilles de papillons.